Informations sur le cyclisme, les vélos, l’économie et les services à Tenerife | Bike Experience Tenerife

Ténériffe

Ténériffe est connue comme l’île de “l’éternel printemps” en raison de sa température de 22 degrés en moyenne, ce qui la rend parfaite pour s’entraîner toute l’année. Grâce à la diversité de son terrain, elle offre un large éventail d’itinéraires. Il n’est pas rare de trouver des groupes de cyclistes sur les routes, dont la plupart sont des cyclotouristes, mais les conditions météorologiques du parc national, avec une plus faible proportion d’oxygène, en font une destination idéale pour les professionnels.

Les meilleurs cyclistes du monde choisissent depuis plusieurs années Tenerife pour leur entraînement. Ténériffe et le parc national du Teide ont des propriétés magiques pour le cyclisme. Des équipements tels que Katusha, Movistar, Astana ou Tinkoff font leur pré-saison sur l’île. Le climat et les caractéristiques de son terrain en font un endroit de rêve pour tout cycliste. Il existe peu d’endroits au monde où vous pouvez passer en si peu de temps du niveau de la mer à une altitude de plus de 2 000 mètres.

Porquoi Ténériffe ?

L’île possède toutes les conditions pour pratiquer ce sport n’importe quel jour de l’année. Son climat printanier continu et ses centaines de routes donnent aux visiteurs l’envie d’explorer l’île à vélo. C’est l’endroit idéal pour le vélo de montagne et le vélo de route.

Tenerife se caractérise par sa variété de paysages. Il est formidable de voir comment les lieux évoluent au fil de votre parcours. Le Sud et le Nord de l’île présentent tous deux des paysages spectaculaires. Les paysages volcaniques à 2000 mètres d’altitude, les magnifiques forêts de pins et d’eucalyptus près de La Esperanza, les profonds et impressionnants ravins de Masca et les changements désertiques des montagnes d’Anaga en sont un exemple. Des pistes proches de la mer, des sentiers qui vous permettront de vous rapprocher de la culture, des villages et des habitants de la région, et la possibilité de parcourir toute l’île par la route.

Ténériffe offre quelque chose à chacun. La grande diversité du climat, des paysages et son extrême dénivelé font du cyclisme une expérience unique. Si vous aimez le vélo, ne manquez pas l’occasion de pratiquer votre hobby lors de votre prochain séjour sur l’île de Ténériffe.

Le climat, l’éternel printemps

Des étés doux et des hivers chauds. Le bon temps et les températures printanières font place aux bienfaits du soleil, à la pureté de l’air et aux alizés. Il existe également des contrastes, dont le plus grand se manifeste pendant certains mois d’hiver, quand il est possible de profiter du soleil et de la plage à n’importe quel endroit du littoral de Tenerife, à une altitude de 20 ou 25 degrés, alors qu’à quelques kilomètres de là, il peut neiger, sur le pic du Teide et ses environs, à 2000 mètres d’altitude.

Apprenez à connaître Tenerife

El Teide, est sans doute l’image la plus représentative de l’île. Les anciens aborigènes, les Guanches, l’appelaient Echeyde et le considéraient comme un lieu sacré. Avec ses 3 718 mètres, c’est la plus haute montagne d’Espagne et elle est considérée comme un site du patrimoine mondial depuis 2007.

Masca, un village appartenant à la municipalité de Buenavista del Norte, se compose de ravins et de falaises, et ses paysages sont vraiment spectaculaires. Son relief abrupt aboutit à la mer, à une hauteur de plusieurs mètres. Ces falaises sont connues sous le nom d’Acantilado de los Gigantes.

 

San Cristobal de la Laguna, est une des plus anciennes villes des îles Canaries et fut le siège de la capitainerie des îles Canaries durant de nombreuses années. Le centre historique conserve l’architecture et l’atmosphère de l’époque et est devenu en 1999 un patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’un endroit idéal pour se promener, goûter aux plats typiques des Canaries et faire des achats dans les boutiques accueillantes.

Anaga, située au nord-est de l’île, est l’endroit qui compte le plus grands nombre d’espèces endémiques en Europe et depuis 2015, elle fait partie des réserves de biosphère de l’UNESCO. La géographie est très abrupte, avec d’énormes ravins qui vont de la côte au sommet à une altitude de plus de 1000 mètres. À l’intérieur se trouve également la forêt Laurisilva, qui n’existe que dans très peu d’endroits dans le monde.

 
 

Gastronomie

Sur les différents itinéraires cyclistes, vous pourrez apprécier la nourriture locale et vous ressourcer. Vous vous rendrez dans des endroits très spéciaux où vous pourrez déguster les meilleurs plats canariens.

La cuisine canarienne est très réputée. Elle réunit en effet plusieurs facteurs qui la rendent exceptionnelle : le climat favorise les cultures, c’est un archipèle avec une zone de pêche abondante et les influences, au fil des siècles, de la culture africaine, latine et péninsulaire sont à la base d’une cuisine exotique et variée où les “papas arrugadas” ou “el mojo”, recettes inconditionnelles du terroir, sont incontournables.

La principale caractéristique de la cuisine canarienne est basée sur une alimentation à la fois simple et savoureuse. Les variétés de fromages sont très traditionnelles et il en existe une grande variété. Ils sont généralement consommés frais pour leur goût agréable, mais on peut aussi les faire sécher et ils sont parfois fumés. Les viandes sont aussi très présentes dans leurs différentes variétés et sont accompagnées de “papas arrugadas” (pommes de terre ridées).

Mais les îles Canaries sont sans aucun doute associées au “mojo”, sauce épicée d’origine très ancienne, à base d’huile, d’ail, de piment et de paprika, qui ne manque jamais à la table. Les plus connues sont : la verte, qui est faite de coriandre et la rouge “mojo picón” (avec du paprika en abondance).